mardi 3 novembre 2009

La Courbe du Temps (52)



" Pluie, Semence, Dissémination, Trame, Tissu, Texte.
Écriture. " (1)


Il se dit, les temps changent, le vent du nord s'invite et griffe ma peau, il se dit aussi, la pluie patiente, dans quelques heures elle noiera mes chaussures italiennes corail. Il ferme les yeux et laisse l'hiver gifler son visage.

Il se penche sur la glaciation du Temps, étrange, saut dans un autre temps, c'est ce qu'il écrit.

Ma seule arme, pense-t-il, c'est le bonheur, une autre manière d'embrasser l'espace, là près du fleuve et sous les arbres, où plus un seul mouvement n'éclaire le bleu de son regard.

Il remonte le col de velours de sa veste noire, allume à plusieurs reprises une cigarette américaine, et se fige face au fleuve. Les arbres ont disparus.

Plus tard dans la nuit, il reprend ces notes, mots à mots, il ne reconnaît rien de ce qu'il est.

Seule solution se dit-il, seule résistance aux manoeuvres diaboliques qui se déchaînent, tout reprendre.

Il se dit le Temps vibre, le vent du sud embrasse ses yeux, il se dit aussi, l'été illumine chacune de ses mains. Elles sont faites pour l'amour de cette Courbe.

Il se penche sur la révolution du Temps, merveilleux, je suis ce temps en mouvement, pense-t-il, et c'est de ce mouvement que va naître le mot, la peau et la fleur.

à suivre

Philippe Chauché


(1) Roland Barthes / L'Empire Des Signes / Éditions Albert Skira

1 commentaire:

  1. revue.sprezzatura.free.fr

    la seule arme est bien le bonheur

    RépondreSupprimer

Laissez un commentaire