dimanche 19 septembre 2010

Vue Imprenable sur le Temps (4)



Henri Matisse 1869-1954

" Quand il rencontrait une connaissance, la première question qu'il posait était toujours : " Comment vont vos rêves ? ". (1)

Il a cette vue imprenable sur un corps - il pourrait d'évidence le nommer, mais il préfère passer cela sous silence, question de stratégie, de positions des pièces sur l'échiquier du Temps -, et ce corps qui semble silencieux, est en fait un corps qui écoute et qui joui, un corps puissant comme un vague qui n'en finit pas de dérouler sa mousse blanche, un corps mouvant comme un fleuve , un corps vibrant comme un olivier dans le rouge de la nuit d'été, un corps aimant sans illusion - il pourrait sur ce terrain là prouver par mille détails, qu'il sait ce qu'il écrit, mais là encore, le silence, cette arme redoutable est préféré au blabla vulgaire - un corps qui sait disparaître comme une déesse - leur fréquentation est devenu une habitude charmante -, et apparaître comme une rose - aimer un corps, c'est désirer une fleur et l'inverse -, un corps écrit, qui se lit en le retournant - il a souvent pensé que plus il savait aimer, mieux il savait lire, et peut-être écrire -, un corps libéré du mensonge social et des fourberies alter mondialistes, un corps musical - c'est le plus difficile, vous pouvez le vérifier sur le motif -, un corps écrivain - le plus malicieux -, un corps voyageur - le plus émotif -, un corps qui offre une vue imprenable sur son silence.

" Il existe une rose " Souvenir de Marcel Proust " et une rose " Claude Monet ". Une rose " Tchaïkovski " et une rose " Pierre de Ronsard ". Plusieurs portent le nom de femmes inconnues mais qui durent être très riches, très belles ou peut-être fameuses en leur temps : " Karine Sauvageot ", " Madeleine Rivoire ", " Anita Pereire ", " Louise Lévèque ". Il en est certaines qui rendent hommage à des personnages littéraires : " Salammbô ", " Peer Gynt ", ou historiques : " Cardinal de Richelieu ", " Charles de Gaulle ", d'autres à des régions : " Tuscany ", " Tricolore de Flandre ", " La Ville de Bruxelles ". On trouve aussi des roses à la gloire de qualités humaines : " Tendresse ", " Sérénité ", " Indépendance ", des roses qui célèbrent la danse : " Tango ", " Swan Lake ", " Prima Bellerina ", des roses évocatrices de tissus précieux : " Dentelle de Malines ", " Mousseline ", " Smooth Satin ", des roses royales : " La Reine Victoria ", " Königin van Dänemark ", " Princesse de Nassau ", " Yolande d'Aragon ". Il y a des roses célestes : " Firmament ", " Blanche Comète ". Il y a même un rose " Destin " - la rose du destin. " (2)

Il s'amusait à troubler son destin en lançant des pierres à sa surface.

" Une contrefaçon du Génie du Christianisme, à Avignon, m'appela au mois d'octobre 1802 dans le midi de la France. Je ne connaissais que ma pauvre Bretagne et les provinces du Nord, traversées par moi en quittant mon pays. J'allais voir le soleil de Provence, ce ciel qui devait me donner un avant-goût de l'Italie et de la Grèce, vers lesquelles mon instinct et la muse me poussaient. J'étais dans une disposition heureuse ; ma réputation me rendait la vie légère : il y a beaucoup de songes dans premier enivrement de la renommée, et les yeux se remplissent d'abord avec délices de la lumière qui se lève ; mais que cette lumière s'éteigne, elle vous laisse dans l'obscurité ; si elle dure, l'habitude de la voir vous y rend bientôt insensible. " (3)

Toute autre pensée lui semblait morbide.

à suivre

Philippe Chauché


(1) Le rêve passe / 983 / Emmanuel Moses / L'Infini / Gallimard
(2) Le Rêve passe / 997 / Emmanuel Moses / L'Infini / Gallimard
(3) Mémoires d'outre-tombe / Livre XIV / Voyage dans le Midi de la France ( 1802 ) / François-René de Chateaubriand / Edition de Jean-Paul Clément / Quarto / Gallimard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire