jeudi 30 septembre 2010

Vue Imprenable sur le Temps (5)



" Chaque temps grammatical est porteur d'un espace qui lui appartient en propre. Au point qu'on peut parler peut-être tout autant d'espaces que de temps grammaticaux. " (1)

Le temps de la musique, sa façon de lire le Talmud.

Le temps de l'amour, à conjuguer à l'imparfait du subjonctif.

Le temps de la jouissance, un escabeau pour les nains.

Le temps de la langue, Chateaubriand et Montaigne.

Le temps de l'oubli, une mèche lente.

Le temps du bonheur, un suicide qui s'ignore.

Le temps du malheur, un bonheur mal habillé.

Le temps de la poésie, une façon de sourire.

Le temps de la haine, de tous les temps.

Le temps de la beauté, Watteau.

Le temps du sommeil, un rêve éveillé.

Le temps de la vérité, une condamnation à mort.

Le temps de l'écriture, une bombe à retardement.

à suivre

Philippe Chauché

(1)Le rêve passe / 877 / Emmanuel Moses / L'Infini / Gallimard

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire