jeudi 16 juin 2011

Éphémères Admirations (13)



" Écrire, aujourd'hui, c'est travailler à maintenir haute la conscience linguistique au sein d'une hostilité générale envers la langue. C'est aussi traquer les démons jusque dans les figures de style, les fautes de syntaxe, les abstractions morales du langage romanesque officiel. " (1)

Seule question qui mérite d'être chaque matin posée, note-t-il, celle du style, et il en va de la littérature comme de la vie. A voir, de mon balcon urbain, les humanoïdes délabrés arpenter ma rue tous mollets dehors, tatoués du coup aux reins, vêtus comme s'ils se rendaient à l'abattoir - ils s'y rendent et ils l'ignorent - on comprend que le style soit aussi maudit, méprisé, relégué, qu'il soit aussi étranger à ceux qui ici et là écrivent et publient, et à ceux qui en parlent dans les gazettes, n'a rien de surprenant, de leur bac à sable ils jugent réactionnaire tout écrivain un rien attentif au style, attentionné à ce qui vient d'avant, ce qui peut s'écrire aujourd'hui loin du chichi, et ce qui s'écrira demain dans le silence, et qui attachent plus d'attention à la valeur littéraire d'une phrase qu'à l'observation de leur nombril et à la valeur ajoutée de leur conscience politique. Lorsque vous les croisez, amusez-vous à évoquer, seulement évoquer, Proust, Céline, Mauriac, de Gaulle et Claudel dans un premier temps, Chateaubriand et La Rochefoucault un peu plus tard, ou encore, Lautréamont, Cioran, Pleynet, Millet, Quignard, Sollers ou Schiffter, je vous laisse, ajoute-t-il, le plaisir d'essayer.


" Le roman postlittéraire ? Un mixte de roman policier, de gnose sociologique et de psychologisme de magazine féminin, rédigé dans un sous-état de langue par quoi l'idéologie du Bien se répand irrésistiblement. " (1)

Le Bien et la Domination Sociale veulent la mort du style, comme d'ailleurs quelques accordeurs du Diable souhaitent celle de Bach et Dutilleux, face à cela, il convient d'entrer dans le silence de l'accord, de la phrase et du corps, tout un Style, note-t-il.

" Le classicisme est une modernité sans illusions ni préjugés qui a pour elle l'intemporalité du goût. (1)


à suivre

Philippe Chauché

(1) L'enfer du roman / Richard Millet / Gallmard / 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire