vendredi 3 juin 2011

Éphémères Admirations (3)



Le bavard Onfray ne comprendra jamais ce qui s'écrit là :

" L'amante et son amant sont sous les draps d'azur,
Et du pommier en fleur il aime la fraîche allure.
Les canards mandarins volent sur l'oreiller,
Un lourd parfum embaume : cannelle et orchidée.
Que virevoltent les bas de soie, dans ce désordre insensé !
Les esprits se déchaînent :
Que nous importe en ce moment une coiffure désordonnée !
Lentement, dans un sourire, elle tend cuisses et poignets,
Timidement, il faut le dire, elle dévoile taille et jarrets.
Et dans son coeur, elle chavire... " (1)

à suivre

Philippe Chauché

(1) Le poisson de jade et l'épingle au phénix / Huanxi yuanjia / conte chinois du XVII° siècle / traduc. Rainier Lanselle / Gallimard / 1987

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laissez un commentaire